IMG_1952


Des nouvelles de notre groupe après notre réunion du 17 mars dernier, pour celles et ceux qui n’ont pas pu se joindre à nous et pour les autres quakers en France. Des nouvelles, également, de notre premier « groupe de maison », nouveauté qui permet désormais à celles et ceux d’entre nous qui le souhaitent de se rencontrer chaque mois.


Une petite vingtaine de personnes, enfant et adolescents y compris, se sont retrouvées à la Frat’ le 17 mars dernier pour notre réunion de printemps. Chaque réunion nous permet de faire la connaissance d’un ou deux curieux venus découvrir le quakerisme ; cette fois, nous avons accueilli avec joie Camille, qui a découvert les quakers grâce à l’un de ses podcasts favoris — quand on vous dit que le quakerisme se réinvente sur la toile. Après une réunion de recueillement riche en ministères vocaux, nous avons comme à notre habitude partagé un repas façon « auberge espagnole », puis installé la salle pour les échanges de l’après-midi.

Notre Ami Andrew (photo ci-dessus) nous a alors longuement parlé de l’action d’African Great Lakes Initiative (AGLI), organisation quaker pour laquelle il a travaillé en 2008–2009 — expérience dont il a tiré un blog. Depuis le début des années 2000, AGLI travaille à construire et à consolider la paix dans la région des Grands-Lacs : Burundi, Kenya, Rwanda et Ouganda. Andrew nous a notamment présenté l’initiative HROC, qui vise, à travers des ateliers mixtes — dix Hutus et dix Tutsis —, à réconcilier les deux communautés. Au cours de ces ateliers, chacun est invité à exprimer le traumatisme qu’il a vécu, et doit écouter les autres faire de même. Andrew souligne l’originalité de la démarche, qui consiste à prendre au sérieux le traumatisme vécu par les bourreaux aussi bien que celui de leurs victimes. Au travers de ces groupes de parole ainsi que d’exercices pratiques, les membres des deux communautés restaurent peu à peu la confiance et inventent de nouvelles manières de vivre ensemble. Le documentaire ICYIZERE: hope, dont on peut voir une présentation ici, permet de prendre la mesure du formidable travail d’AGLI.

Des « groupes de maison » pour renforcer les liens

Le début de l’année a également vu l’inauguration d’une série de groupes de maison mensuels que nous espérons longue et fructueuse. L’idée nous en a été soufflée par notre Amie Lise, qui a connu cette pratique au sein de l’Église protestante unie de France. Pour cette dernière, « un groupe de maison est un petit groupe de rencontre fraternelle et conviviale qui réunit régulièrement des gens de proximité pour un partage et un cheminement spirituels ». Traduit en termes quakers : c’est l’occasion de renforcer les liens au sein de notre petite communauté tout en approfondissant notre pratique et notre connaissance du quakerisme. Contrairement à nos réunions trimestrielles, qui sont ouvertes à tous, nos groupes de maison concernent prioritairement les membres et sympathisants déjà connus de notre groupe.

Pour notre premier groupe de maison, c’est nos Amis Sophie et Patrick qui nous ont ouvert les portes de leur foyer, un vendredi soir du mois de février. Sept adultes, tous membres réguliers de notre groupe, s’y sont rassemblés autour d’un repas partagé, suivi d’un moment de recueillement et d’un échange autour du projet de recréation d’un comité de paix et service au sein de l’Assemblée de France, sur le modèle (bien qu’à une échelle nettement plus modeste !) du Quaker Peace & Social Witness Central Committee en Grande-Bretagne ou de l’American Friends Service Committee aux États-Unis. Michael, membre de notre groupe et secrétaire national, nous a fait part de l’avancée des travaux du conseil d’administration représentatif (CAR) sur le sujet, et les Amis réunis ont pu partager leur vision, leurs espoirs et leurs craintes relativement à ce projet. Ils ont insisté sur l’importance de ne pas épuiser les forces des quakers en France, peu nombreux et souvent déjà (très) actifs sur différents fronts associatifs et militants, tant localement que (parfois) internationalement. Ils ont toutefois manifesté un intérêt unanime à raviver l’esprit et les méthodes quakers, tout fait singulières, dans leurs actions. Ils ont adressé une minute en ce sens au CAR.

Rendez-vous le dimanche 23 juin pour notre dernière réunion de l’année à la Frat’, et en attendant à l’un de nos groupes de maison !


Sophie est co-secrétaire du groupe quaker de Nantes

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s