L’assemblée annuelle des quakers en France 2019 s’est tenue à Lyon des 25 au 28 octobre derniers. Conférences, tables rondes, ateliers de réflexion — nombreuses ont été les occasions d’échanger sur le thème « La méthode quaker au service de l’action ». L’épître qui suit reflète l’esprit et le message de ces belles et fécondes journées.


Aux Amis du monde entier,

Les quakers en France se sont rassemblés du 25 au 28 octobre derniers sur les hauteurs de la belle ville de Lyon pour leur Assemblée annuelle. Plus de 50 Amis et Amies venus de toute la France, ainsi que d’Allemagne, de Belgique, de Grande-Bretagne, d’Irlande, de Suède, de Suisse et des États-Unis, ont pu échanger, réfléchir et se recueillir ensemble, avec quelques enfants, dans la joie.

Notre thème de réflexion cette année était « La méthode quaker au service de l’action ». L’assemblée annuelle de l’an dernier, dont le thème était « Désespoir et confiance », nous avait invité à nous poser la question de notre témoignage au monde : quel devait-il être ? Le thème de cette année nous enjoignait à aller plus loin, à nous interroger non seulement sur notre témoignage, mais sur notre méthode, sur les moyens que nous pourrions mettre en œuvre pour discerner « ce que l’amour exige de nous » et de le transformer en actions concrètes. Toutes les interventions, tous les moments de recueillement ont ainsi nourri la réflexion amorcée en 2018 et poursuivie tout au long de l’année passée sur la recréation d’un comité de paix et de service au sein de l’Assemblée de France. Cette réflexion a, ces jours-ci à Lyon, trouvé un premier aboutissement.

L’intervention de notre Amie Helen Rowlands nous a poussés à interroger les fondements de notre action, et à ne pas nous reposer seulement sur nos « épices* », ces valeurs que nous énumérons avec tant de fierté : elles ne doivent surtout pas devenir pour nous des crédos. Elles doivent toujours être le résultat d’une expérience plus fondamentale — celle de la lumière, de l’Esprit — et d’un processus spirituel — le discernement. Nous, quakers, sommes des « mystiques pratiques », dont les actions sont fondées sur des « inspirations d’amour et de vérité », et accomplies avec le soutien de notre communauté.

Nous avons ensuite pu entendre plusieurs témoignages d’action quaker. Il est important de nous rappeler que l’action quaker commence toujours avec la préoccupation, le concern d’un individu ou d’un petit groupe d’individus, et non avec la décision d’une quelconque institution ; notre Amie Debbie Hewitt nous en a montré un exemple frappant avec l’action de l’Earth Quaker Action Team de Philadelphie qui, avec patience et opiniâtreté, est parvenue en 2009 à stopper les investissement de l’une des plus importantes banque des États-Unis, la PNC, dans une technique d’extraction de charbon dévastatrice. Puis ce fut le tour de nos Amies Jude Kirton-Darling et de Carla Goffi qui ont témoigné de la façon dont elles se nourrissent de la méthode quaker dans leur engagement – politique pour la première, qui est membre du Parlement européen, associatif pour la seconde, qui s’engage aujourd’hui pour l’accueil des migrants à Bruxelles. L’aide aux migrants est un travail très important de nos jours et beaucoup d’Amis en France y sont impliqués.

Des Amis ont aussi rappelé, à plusieurs reprises, que notre premier témoignage est notre propre vie. Nous avons beaucoup discuté de la méthode quaker, que nous nous efforçons de vivre, de pratiqueravec discipline, aussi bien dans notre vie que dans nos assemblées. Si nous avons parfois interrogé l’utilité de nos nombreux groupes de travail et comités, et si nous avons parfois été frustrés par la nécessaire lenteur de nos processus de décision, nous savons que ce sont eux qui nous mènent à l’unité.

À la suite d’un rapport d’un groupe de travail, nous avons amorcé la recréation d’un comité de paix et de service. La mission de ce nouveau comité est maintenant de recenser les nombreuses actions déjà en cours parmi les Amis en France, individuellement, dans nos groupes, et au travers d’organisations quakers comme le QCEA. Nous pourrons ainsi identifier, partager et soutenir ces actions, aujourd’hui souvent dispersées. Ce comité définira ensuite les actions que nous pourrons accomplir au nom de l’Assemblée de France. Nous pourrons ainsi prendre part en tant que quakers aux mouvements positifs de notre époque.

La méthode quaker permet de trouver au plus profond de nous l’élan pour l’action et le service, localement et globalement, et de trouver la paix intérieure que nous pouvons offrir au monde.

* Nos « épices » ou témoignages sont l’égalité, la paix, l’intégrité, communauté, l’environnement et la simplicité.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s