facilities-1.jpg


Notre Amie Camille a représenté cette année les quakers en France à l’assemblée annuelle des quakers britanniques. Elle nous en rapporte ces quelques impressions.


Du 21 au 30 mai 2022, j’ai eu la chance de participer à l’assemblée annuelle des quakers britanniques. En Grande-Bretagne, il y a quasiment 100 fois plus de quakers qu’en France. L’assemblée annuelle y est donc d’une autre échelle. Elle s’étend sur plus d’une semaine. Du samedi 21 au jeudi 26 mai, des conférences de préparation ont eu lieu sur Zoom afin de présenter les actions des différents comités et de commencer à réfléchir au thème de l’assemblée annuelle.

Cette année, le thème était « Foi, communauté et action ». À partir du vendredi 27, il était possible d’assister aux sessions de l’assemblée annuelle à Friends House, à Londres et sur Zoom.

Foi, justice climatique et vie après la mort : des soirées de préparation thématiques sur Zoom

Ayant entre 18 et 35 ans, j’ai été invitée à rejoindre le groupe des jeunes adultes quaker britanniques. J’ai participé à deux des soirées de préparation pour les jeunes quaker sur Zoom et j’ai passé la plupart des pauses et des repas en leur compagnie. J’ai passé un très bon moment à notamment faire des bracelets de l’amitié.

La deuxième soirée entre jeunes était sur le thème de la foi et nous a permis d’échanger sur la façon dont nous sommes arrivés chez les quakers et sur les mots que nous utilisons pour exprimer ce en quoi nous croyons. Les mots « Amour» et « Lumière » étaient les plus utilisés. C’est lors de cette session que j’ai appris le concept d’appel intérieur (leading).

J’ai également assisté à la présentation « Justice climatique : une année d’apprentissage » où le groupe chargé du sujet de la justice climatique a notamment présenté un cours en ligne (en anglais) qu’ils avaient l’intention de lancer sur le sujet . Vous pouvez également retrouver leur travail sur le site internet des quakers britanniques. Ils ont aussi partagé avec nous une conférence TED de 20 minutes qui définit ce qu’est la justice climatique (sous-titres français disponibles).

Mon année a malheureusement été marquée par un certain nombre de décès et j’étais intéressée d’en apprendre plus sur la vision de la mort pour les quakers, et surtout de l’au-delà de la mort. Je me suis donc rendue à la session « La vie après la mort : écouter l’expérience quaker » organisée par la Quaker Fellowship for Afterlife Studies, qui crée un espace pour que les gens puissent s’exprimer sur leurs expériences et leurs croyances sur le sujet. Beaucoup de croyances différentes étaient représentées dans cette session et chacun écoutait les autres sans jugement, dans l’échange. C’était vraiment intéressant.

Être ou non dans la Lumière : à la découverte de Friends House

Enfin, je me suis rendue à Londres, le vendredi 27 mai. J’ai été impressionnée par le bâtiment, Friends House, qui est un centre de conférence situé non loin des gares de Kings Cross et St. Pancras. Il y avait beaucoup de salles dont la très grande, The Light (La Lumière, en photo ci-dessus), où ont eu lieu les sessions.

C’est la première fois que l’assemblée annuelle était organisé à la fois en virtuel et sur place. Cela a mené à une situation relativement drôle. Au début de chaque session, les secrétaires expliquaient le fonctionnement de la session en se référant « aux personnes dans la Lumière (la salle) et celles sur Zoom », comme si les personnes sur Zoom n’étaient pas dans la Lumière.

Le samedi 28, il y a eu la première session sur le thème de la foi. J’ai retenu un ministère en particulier. Un homme est intervenu et a parlé des cultes organisés par Woodbrooke sur Zoom où chacun coupe son micro et danse devant sa caméra sur la musique de son choix. C’est clairement quelque chose que j’ai envie d’essayer.

Inégalités de classes et d’opportunités : une conférence Swarthmore marquante

Le samedi soir a lieu la conférence Swarthmore, donnée cette année par Helen Minnis. Elle a donné une magnifique conférence sur le sujet des inégalités de classes et d’opportunités. Elle est disponible sur YouTube.

Cette conférence a bien introduit les réflexions du dimanche sur le thème de l’action. Le ministère préparé parlait de quakers qui ont continué à commercialiser des esclaves après ladécision de l’assemblée annuelle britannique de ne plus le faire. La session a ouvert la discussion sur comment réparer ce qui a été fait.

Ça a été l’occasion pour moi de donner mon premier ministère. L’histoire du ministère préparé m’a rappelé l’histoire de l’arrivée du quakerisme en France que Françoise Tomlin m’avait raconté une semaine plus tôt. Dans les deux cas, il était question d’hommes qui avaient profité à tort d’autres êtres humains en faisant du commerce maritime.

Dans le cas de la France, le quaker qui avait fait du tort à des Français a économisé pour rembourser ce qu’avaient fait ses bateaux. C’est par cette action que le quakerisme est arrivé en France. Dans le cas du commerce d’esclaves, aucune réparation n’a été apportée et cette différence, cette injustice me fait mal au cœur.

Les ministères se sont enchaînés, entre autres, sur le sujet de la réparation. J’ai particulièrement retenu les ministères de deux quakers noires qui ont dit que certes une réparation financière pourrait être intéressante, mais que ce n’était vraiment pas le plus important. Elles ont rappelé la conférence d’Helen Minnis, et le fait que ce qui perpétuent et creusent les différences, ce sont le réseau et les opportunités.

Cette assemblée annuelle m’a permis de me rendre compte du pouvoir d’action que peuvent avoir les valeurs quaker lorsqu’elles sont partagées par un certain nombre de personnes. J’y ai rencontré beaucoup de personnes extraordinaires et je suis très chanceuse d’avoir pu y assister.

Je retiens en particulier un conseil donné par Helen Minnis : lorsque vous donnez une opportunité à quelqu’un de votre réseau (stage, visite, à un enfant d’un de vos amis par exemple), faites en sorte de donner la même opportunité à une personne d’une classe qui n’a pas ces opportunités.


Camille Soetaert est co-secrétaire de l’Assemblée locale de Nantes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s