GQN_2018-09


Des nouvelles de notre groupe après notre réunion du 30 septembre dernier, pour celles et ceux qui n’ont pas pu se joindre à nous et pour les autres quakers en France.


La période de la rentrée scolaire est autant l’occasion de dresser des bilans que d’esquisser de nouveaux projets. Pour le groupe quaker de Nantes, les premiers comme les seconds sont réjouissants. L’année 2017–2018 a vu notre groupe grandir et mûrir : deux rencontres, à l’automne et au printemps, ont permis à notre plus-si-petite communauté de partager des temps de recueillement, de convivialité et de réflexion autour de son avenir ; un pique-nique nous a en outre permis, aux premières prémices de l’été, d’élargir notre cercle à nos familles et à nos proches (et de progresser en Mölkky !). Sur la toile aussi, les choses ont évolué : nous nous sommes dotés d’un site (celui-là même) ainsi que d’une présence sur les réseaux sociaux, qui semblent déjà porter des fruits en termes de rayonnement. Notre effectif semble s’être durablement stabilisé autour d’une quinzaine d’adultes et d’une demi-douzaine d’enfants. Un petit groupe d’« anciens » permet d’assurer une continuité dans l’identité et les activités du groupe, et d’accueillir sereinement les nouveaux venus qui constituent, à chaque fois, entre un tiers et la moitié de notre effectif. La pause estivale nous a vus nous séparer fourmillant de projets : structuration de notre groupe à la fois comme assemblée locale reconnue par l’Assemblée de France et comme association loi de 1901 ; intégration de nouvelles pratiques quakers, comme la réunion de recueillement pour les affaires ; poursuite de notre rayonnement sur la toile et les réseaux sociaux…

Notre première rencontre de l’année 2018–2019 s’est déroulée le dimanche 30 septembre à la Frat’, dans des locaux repeints de frais. Un afflux de nouveaux venus a porté notre assemblée à une trentaine de personnes, dont une douzaine d’enfants ; il a vite fallu élargir le cercle de chaises que Lise, arrivée la première, avait soigneusement disposées dans la pièce, et faire de la place aux poussettes des plus jeunes membres de l’assemblée ! Pendant que les adultes s’installaient pour le culte, les enfants se rassemblaient autour de jeux et d’activités manuelles sous la houlette de Cassandre et Marius, leurs aînés. Peu avant midi, les enfants ont rejoint pour une dizaine de minutes les adultes dans le silence de l’assemblée. La journée s’est poursuivie avec un repas partagé au cours duquel anciens et nouveaux venus ont pu faire connaissance — quel plaisir de découvrir de nouvelles personnalités, de nouveaux parcours et la manière dont ils aboutissent, pour un temps ou peut-être pour de bon, à la voie quaker !

Le début d’après-midi a vu une partie d’entre nous — une douzaine d’adultes (cf. la photo qui illustre cet article) — se rassembler de nouveau pour la toute première réunion de recueillement pour les affaires de notre groupe. Deux questions étaient posées à l’assemblée : 1° Sommes-nous prêts à nommer un.e secrétaire, un.e co-secrétaire et un.e trésorier.ère afin que notre groupe se structure comme assemblée locale ? 2° Sommes-nous prêts à créer une association loi de 1901 afin d’offrir un cadre légal à nos activités (location de salle, assurance, etc.), et d’être mieux (re)connus par nos interlocuteurs (collectivités, associations amies, etc.) ? En l’absence de secrétaire — éternel problème de l’œuf et de la poule ! —, nous avons confié à Lise, fondatrice du groupe en 2013, la tâche délicate de conduire la première partie de la réunion. À la première question, l’assemblée a choisi de confier les rôles secrétaire, co-secrétaire et trésorier à Céline, Sophie et Claire, qui ont en ont toutes trois accepté la responsabilité. La secrétaire nouvellement nommée, Céline, a alors pris le relais pour la deuxième partie de la réunion. À la seconde question, l’assemblée a trouvé l’unité dans le « oui », mais a affirmé la nécessité de maintenir notre identité quaker, qui repose pour une large part sur des pratiques sans doute inédites dans le cadre associatif (absence de hiérarchie, décisions prises à l’unité plutôt qu’à la majorité, etc.). Céline a alors rédigé et soumis à l’assemblée les minutes de cette réunion inaugurale — que nous espérons la première d’une longue série. Nous allons pouvoir avancer collectivement, et nous nous en réjouissons !

Rendez-vous est pris pour le 16 décembre — nous avons en effet porté, cette année, le nombre de nos rencontres à quatre, soit une par trimestre. Après le culte et le traditionnel repas partagé, le début d’après-midi sera l’occasion d’échanger autour du thème des prisons : Jacques, sympathisant de notre groupe, nous parlera de son action en tant qu’aumônier des prisons de l’Église protestante unie de Nantes, et nous croiserons son témoignage avec des textes de et sur des quakers ayant œuvré à la réformation du système carcéral, dont la plus connue est Elizabeth Fry (1780–1845).


Sophie est co-secrétaire du groupe quaker de Nantes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s